BIENVENUE SUR Le Blog de Jacques perrin
RECHERCHE
Accueil> Sapientia > Je préférerais filer vers des choses plus légères.
Jacques Perrin

Le Blog de Jacques perrin

Il n'y a pas d'autobiographie : la vie ne s'écrit pas. Elle se vit. Ecrire la vie, c'est la revivre autrement, selon d'autres perspectives. Destins croisés. Rencontres. Instantanés. Territoires du goût. Archipels à explorer.

Je préférerais filer vers des choses plus légères.

Mercredi 24 Octobre 2007, 12:11 GMT+2Par Jacques PerrinCet article a été lu 2287 fois
Pour une fois la Suisse est en avance sur le reste de l’Europe. C’est l’heure des remises de médailles et des nominations. Après la nomination, il y a une dizaine de jours, de Andreas Caminada comme «cuisinier suisse de l’année» au Schloss Schauenstein (t. 081 632 10 80) à Fürstenau par le GaultMillau suisse, son homologue français met en exergue Jean-Luc Rabanel qui officie à Arles dans son Atelier. On ira leur rendre visite un de ces jours. Surtout au jeune Caminada dans son château inspiré et ses vingt couverts. De la dentelle au fin fond des Grisons avec, en prime, le regard lumineux de Sieglinde Zottmaler. Dommage que l’on n’ait rien à se mettre sous la dent pour l’instant au niveau des intitulés…
 
Andreas Caminada, un jeune chef surdoué, paraît-il... 
Pour patienter. voici un aperçu de la carte de l’Atelier à Arles. C’est trendy, ça surfe sur les grands stéréotypes de la cuisine contemporaine, les énoncés font feu de tout bois mais il paraît que ça ne fouette pas que dans la roquette, que c’est très bon. Un de mes amis y est déjà allé à plusieurs reprises et m’en a dit le plus grand bien. Avec son look à la Philippe Djian (en moins infatué), Jean-Luc Rabanel, le chef, sait apparemment tout faire, y compris tenir un blog de bon aloi. http://www.leblogderabanel.com/

Sablé cacahuète / Parmesan / Bulles de Tomate Glace amande Tempura de jeunes carottes / 2 sauces Thaïe No Nem de Dorade Royale / Haricot vert kilomètre & Combawa Chamallow de Tomates à la tomate confite/ Gaspacho de Tomates /Pain cressin tomate Fleur de courgettes Soufflées de Légumes Croquants / Abricots et Pignons de Pins / Coques de Beauduc "Yaourt" Végétal de Poivrons jaunes & Gingembre / une mouillette de Feuille de Blette Pourpre Raviole Tomate à la tomate / Bouillon d'Oignons doux & herbes sauvages Artichaut Bouquet "Barigoule" citronnelle / Fouetté de Roquette Emulsion de pommes de terre, Huile de sésame grillé / Minute de Saumon sauvage & Citron / Moutarde Feuille Tapaniaké de thon rouge de petit pêche / Pousses & germes de légumes & Plantes, Ecume de Graines Sauvages Pintade en croûte de sel brut, Romarin / Laurier / Pommes Grenailles & Cebettes à la Réglisse Ossau Iraty vieille réserve, Confiture d'Agrumes Patate douce & Coco (brut de brut) Coulant Guanaja / Poivre de Séchuan / Vinaigrette Kumquat / Croquant au Grué de Cacao Lait Glacé Anis vert / Basilic /Thym Citron / Tuile au Romarin Beignet de Fraise, Soupe de Passions fraîches / Fenouil & Tomate confits / Fouetté de Fraises Caramel Glacé & Fleurs de Sel de Maldon

Où ?
L'atelier
7 rue des Carmes
13200 ARLES
04 90 91 07 69
jlr@cuisinetc.com
 
Bon, je l’avoue tout de même, je nourris quelques craintes face au glucose atomisé et les scintillants, même s’ils ont été pensés pour éclairer un peu nos ténèbres. Je préférerais filer vers des choses plus légères. Tiens, pour vous changer les idées, voici une des plus belles balades de la vallée du Haut Giffre tout près de Genève. Sortie autoroute Vallée Verte (après le péage de Nangy). Direction Taninges. De là prendre la D328, une petite route qui suit la rive droite du Foron. Passé un hameau, continuez tout droit jusqu’à un chalet d’alpage situé à l’aplomb de la barre de rochers du Foron, altitude 1393. Parking. De là, par un sentier bien marqué et facile, on rejoint le Col de Foron à 1832 puis la Pointe de Chalune à 2116, belvédère exceptionnel à  360 degrés sur le bassin lémanique, les montagnes du Chablais, la région des Aravis et la chaîne du Mt-Blanc. Sans oublier la vue sur le Roc d’Enfer contigu à la pointe de Chalune sur son flanc est. En hiver, c’est une randonnée prisée par les amateurs de ski de randonnée ou de raquettes.
Horaire : compter 1.30 depuis le parking jusqu’au sommet. Depuis Genève, c’est une course qui peut s’envisager à la demi-journée et qui offre un exceptionnel rapport effort/plaisir esthétique/dépaysement.
 
Lire d'autres articles de la rubrique

Cet article a été commenté 3 fois | Ajouter un commentaire | Revenir en haut | Aller en bas

Michel Maire dit

Effectivement, c'est une très jolie course à faire "à peaux de phoque" (cet hiver?)

Mercredi 24 Octobre 2007, 18:16 GMT+2 | Retour au début

luca boher dit

Ah bon ! On sert même la fondue à ceux qui viennent pour manger au Schloss Schauenstein à peaux de phoques ?

Mercredi 24 Octobre 2007, 21:39 GMT+2 | Retour au début

Jacques Perrin dit

Il paraît que l'hiver l'endroit est très couru. Si on veut faire la trace à la descente, mieux vaut se lever tôt...

Jeudi 25 Octobre 2007, 17:11 GMT+2 | Retour au début