BIENVENUE SUR Le Blog de Jacques perrin
RECHERCHE
Accueil> Des vins en liberté > Bordeaux Primeurs 2008 : les meilleurs vins du millésime.
Jacques Perrin

Le Blog de Jacques perrin

Il n'y a pas d'autobiographie : la vie ne s'écrit pas. Elle se vit. Ecrire la vie, c'est la revivre autrement, selon d'autres perspectives. Destins croisés. Rencontres. Instantanés. Territoires du goût. Archipels à explorer.

Bordeaux Primeurs 2008 : les meilleurs vins du millésime.

Dimanche 19 Avril 2009, 18:30 GMT+2Par Jacques PerrinCet article a été lu 10142 fois
Depuis une quinzaine de jours, la campagne des Bordeaux 2008 en primeur est lancée, anticipant pour une fois la sortie des notes d’une partie des prescripteurs. Et contrairement à l'an passé, il y a fort parier qu'elle se terminera très tôt cette année
Un certain nombre de crus sont déjà sortis avec des baisses de prix qui, par rapport à l’an passé, oscillent entre 10 %, pour les plus frileux, et 45 % pour les plus réalistes. Il est vrai que ceux-ci – les Premiers Crus – avaient sur ce plan davantage de marge de manœuvre après l’envolée des prix des 2005.
 
Dégustation Bordeaux Cercle Rive Droite.
 
Un millésime inattendu et inespéré
Programmée comme un non-événement, cette campagne connaît pour l’instant des fortunes mitigées.
La crise de l’économie mondiale est bien réelle et durera encore de longs mois. Les propriétaires les plus ambitieux ont fini par en convenir. Même ceux qui considéraient l’expansion infinie comme le miroir de leur euphorie.
Jusqu’ici, malgré la baisse, peu d’affaires se sont réellement faites.
Certes, à ce prix-là, les Premiers Crus vont évidemment trouver preneur car la qualité est au rendez-vous (voir mon Classement ci-dessous). D’autres, tels Léoville-Barton et Léoville-Poyferré, ont su parfaitement se positionner et  le marché a répondu favorablement.
 
La Mission Haut-Brion
 
Une chose est certaine : plus que jamais la force et le prestige de la marque, l’adéquation du prix, ainsi que la rareté de la production, seront des paramètres déterminants.
Sans oublier l’élément-clé ! La réussite intrinsèque de tel ou tel château ! Dans ce millésime miraculé, inespéré, je vous assure qu’il y a de très succès significatifs, dont on reparlera encore longtemps. Des vins vraiment émouvants au style unique, original, qui  iront loin dans le temps. Oh ! Pas tous bien sûr…
Une fois de plus, il faudra être sélectif et, surtout, ne jamais perdre de vue que les bonnes affaires n’ont rien à voir avec le mimétisme. Acheter lorsque tout le monde veut acheter, c’est peut-être rassurant mais, souvent, ruineux. Acheter bien ciblé lorsque le chant des sirènes a momentanément cessé, c’est fute-fute ! Pensez aux 2001, aux 2004 ou à certains 2002.
Mais, ça, vous le saviez déjà…

 
Qui veut vivre dans l’absolu ?
On ne va pas relancer le débat de l’an passé concernant la notation absolue ou relative. Je n’ai pas changé ma position. Je ne vis pas dans l’absolu, je m’y ennuierais. Vous non plus, je l’espère... er Une évaluation fait partie d’une perspective, d’un ensemble, de relations. Des vins entre eux et des vins dans tel ou tel millésime.


Jacques Perrin
 
Photo Armand Borlant
 
Vins exceptionnels    *****

Latour    95-97
Laville Haut-Brion   95-97
Ausone   95
Yquem    95

Très grands vins         ****/*


Cheval Blanc         94-96
Cos d'Estournel     94-96
Ducru-Beaucaillou 94-96
Haut-Brion rouge   94-96
Haut-Brion blanc    94-96
Lafite-Rothschild    94-96
Lafleur   94-96
Mouton-Rothschild    94-96

L'Eglise-Clinet    93-95
La Mondotte   93-95
Léoville Las Cases   93-95
Margaux     93-95
Le Pin   93-95
La Mission Haut-Brion  93-95
Nairac   93-95
Pavie     93-95
Pavie-Macquin    93-95
Petrus     93-95
Pontet-Canet    93-95

Cos d'Estournel : le 2008 est une une grande réussite.
 
Grands vins        ****
 
Domaine de Chevalier rouge  93
Clos Haut Peyraguey  93
Rabaud-Promis    93

Angélus    92-94
Beauséjour Duffau   92-94
Calon-Ségur    92-94
Canon    92-94
Canon-la-Gaffelière   92-94
Chevalier blanc    92-94
Clos Fourtet   92-94
Clos l'Eglise    92-94
Coutet   92-94
Figeac    92-94
Gazin    92-94
L'Evangile    92-94
Larcis-Ducasse   92-94
Léoville Barton    92-94
Léoville Poyferré  92-94
Palmer  92-94
Pape Clément blanc   92-94
Pavillon blanc de Margaux 92-94
Pichon Baron   92-94
Rieussec   92-94
Smith-Haut-Lafitte blanc  92-94
Suduiraut    92-94
Trotanoy   92-94
Vieux Château Certan  92-94

Château Calon-Ségur, changement stylistique et très belle réussite.
 

Grands vins (suite)    ****

 
Bellevue-Mondotte  92
Lafaurie-Peyraguey   92
Pavie-Decesse    92
Sigalas-Rabaud   92

Beau-Séjour-Bécot   91-93
Branaire-Ducru    91-93
Certan de May    91-93
Doisy-Daëne    91-93
Fargues   91-93
Haut-Bailly    91-93
Hosanna     91-93
La Conseillante    91-93
La Dominique   91-93
La Gaffelière     91-93
Le Gay  91-93
La Violette   91-93
Malartic-Lagravière blanc  91-93
Montrose   91-93
Pape-Clément rouge  91-93
Pichon Comtesse    91-93
La Tour Blanche    91-93
Troplong-Mondot   91-93
Le Tertre Roteboeuf   91-93
 
Malartic-Lagravière rouge  90-93
Péby Faugères   90-93

Belair  90-92
Bellevue   90-92

Clerc-Milon 90-92
Clos La Madeleine  90-92
Clos Saint-Martin  90-92
Feytit-Clinet  90-92
Fleur Cardinale  90-92
Guiraud   90-92
Haut-Bergey rouge  90-92
La Clotte   90-92
Lafleur Petrus   90-92
Latour à Pomerol  90-92
Petit Mouton  90-92
Prieuré-Lichine  90-92
Providence   90-92
Rauzan-Ségla  90-92
Rayne-Vignault   90-92
Rol Valentin  90-92
Trottevieille   90-92
Vray Croix de Gay 90-92

A (domaine de l')   90
Berliquet   90
Brane-Cantenac  90
Cantenac-Brown   90
Chapelle d'Ausone   90
Clinet    90
Cos Labory  90
Fieuzal blanc  90
Forts de Latour   90
Giscours    90
Haut Carles  90
La Passion Haut-Brion  90
Lafon-Rochet    90
Lafon La Tuilerie  90
Lagrange     90
Langoa-Barton   90
Lynch-Bages   90
Lynch-Moussas   90
Magdelaine   90
Roc de Cambes    90
Saint-Pierre   90
Sociando-Mallet  90
....

La suite… à lire sur Vinifera 40 (sortie prévue à la fin mai).
 
Ces vins et tous les autres  feront l’objet d’une évaluation et de commentaires dans le prochain Vinifera. Ils ont été dégustés par moi-même du 26 mars au 3 avril 2009, à Bordeaux.
Ces évaluations sont bien entendu des instantanés pris sur une matière vivante et évolutive. Chaque fois que cela était possible, j’ai procédé à  plusieurs dégustations. La plupart des vins ont été goûtés à l’aveugle. Sauf les Premiers Crus, une partie des Seconds et tous ceux qui, pour des raisons diverses, ne font déguster leur production qu’à la propriété.
 
Pour le road-story voir ici, ici ou ici..
Lire d'autres articles de la rubrique

Cet article a été commenté 4 fois | Ajouter un commentaire | Revenir en haut | Aller en bas

Merci pour cette somme ...

Au delà des vérifications locales, procédez-vous à un suivi dans le temps, Jacques (disons plusieurs dégustations sur plusieurs mois) ?

Pourquoi ne pas déguster les 1ers à l'aveugle ?

Dimanche 19 Avril 2009, 19:00 GMT+2 | Retour au début

Jacques Perrin répond

Vérifier dans le temps ? Oui, bien sûr, Laurent. Toujours. Je regoûterai en juin (une partie) et les dégustations du GJE sont là pour ça car, vous le savez, il y a parfois loin de la coupe aux lèvres, comme dit le proverbe et la représentativité exacte des échantillons présentés demeure une question...
Déguster les Premiers à l'aveugle ? Si vous avez une idée, donnez-la moi. A ma connaissance : aucun échantillon ne sort des châteaux...

Dimanche 19 Avril 2009, 19:15 GMT+2 | Retour au début

C'est vrai que j'ai goûté les 2005 primeurs dans chacun des premiers, grâce à l'entregent d'un oenophile averti (j'en profite pour le remercier de nouveau).

J'ai fait l'exercice pour les 2004, au GJE à Poyferré puis chez IVV, avec en effet des hauts et des bas (mais un Poyferré 2004 d'une stabilité rassurrante).

J'ai été très surpris récemment par la comparaison Latour 99 (grand par sa race aromatique et l'inflexibilité de sa trame) et Mouton 99 (très moyen, boisé coco, corps frêle).
2 vins dégustés à l'aveugle dans notre série de 1959 ...

Dimanche 19 Avril 2009, 19:22 GMT+2 | Retour au début

Mauss dit

Juste un étonnement : je m'attendais à mieux, clairement, pour Pichon Baron que j'ai personnellement trouvé de très haut niveau.

Monsieur Matignon est vraiment au top. Tout le monde parle de Pontet-Canet, certainement à juste titre, mais je suis certain que la prochaine "surprise" sera Pichon Baron.

Dimanche 19 Avril 2009, 20:30 GMT+2 | Retour au début